Préparateur Philippe Cairo dit « Pipo »

Philippe Cairo, préparateur techniqueCe matin, nous avons rencontré Philippe Cairo, un guadeloupéen qui a 35 ans d’expérience dans la préparation de bateaux de course. Lors de l´entretien, il nous a présenté son métier de préparateur. Il a insisté sur le fait qu’il ne fallait jamais négliger une intervention car souvent, l’issue d’une Course dépend avant tout de la qualité de la préparation du bateau. C’est un homme polyvalent. Il intervient sur le gréement, l’accastillage, les cordages et tous les éléments servant à manœuvrer les voiles. 

Selon ses conseils il faut naviguer, passer du temps sur l´eau, apprendre les différents termes techniques et comprendre le fonctionnement du gréement. Quelque soit le corps de métier, il est très important de pousser la demarche jusqu’au bout, et de ne jamais abandonner devant les difficultées.

Nous lui avons demandé d’où lui venait cette passion et nous avons eu comme réponse qu’il habitait en bord de mer et que tous les samedi il montait à Basse-Terre chez un ami qui possédait un bateau. Maintenant il travail à son compte sur le class40 pèp gwadloup du skipper Carl CHIPOTEL et sur le multi50 CARAIBOS du skipper Gilles LAMIRE.

 

 

*Médérick F.

*Collins R.

 

DAVID DUCOSSON, skipper du trimaran Défi an nou

David DucossonDavid Ducosson se lance pour la première fois sur la Route du Rhum dans la catégorie Multi Rhum. Il travaille depuis longtemps dans la voile, il était d'abord skipper de voiliers et emmenait des touristes une semaine ou quinze jours essentiellement dans les Caraïbes. Il s'est ensuite intéressé à la voile en compétition et a été préparateur technique sur différents bateaux lors des précédentes éditions de la Route du Rhum. Il va naviguer sur le trimaran d'Anne Caseneuve qu'il a modifié en enlevant les foils, et en renforçant les bras de liaisons en carbone, en mettant des panneaux solaires sur les trempolines et en doublant les emmagasineurs de voile d'avant. Le moteur du bateau a été refait (segmentation, culasses, joints, soupapes, cylindres). Il assure la recharge de sa batterie la nuit (en cas de problème, un groupe électrogène a été embarqué), le jour, les panneaux solaires seront la source d'énergie. Pour cette rencontre, nous avons été filmés par Guadeloupe Première.

*Giovani S.

Defi an nou

 

Commissaire Technique