Visite d’un IMOCA 60 pieds (4myplanet)

Verin Hydraulique de pilote

Hydrogénérateur

4myplanet est un bateau de 60 pieds agé d’une vingtaine d’année. Ce bateau est équipé d’une quille basculante manœuvrée à l’aide de deux vérins hydrauliques. Les moyens de productions d’énergie disponibles à bord qui servent principalement à alimenter les équipements de Alexia dans le cockpit, moulin à cafébord (pilote automatique, instruments de navigation...) sont :

-       Hydrogénérateur 

-       Panneaux solaires

-       Le moteur thermique (alternateur)

 Alexia BARRIER est une navigatrice expérimentée qui ne craint pas la navigation solitaire, car en solitaire il y a toujours des manoeuvres à faire pour pousser le bateau au maximum de son potentiel.

Elle espère boucler le parcours en moins de trois semaines, nous lui souhaitons bon vent et nous la remercions pour son acceuil et la visite de son bateau

*Collins R.

 MACIF

Giovani, visite du trimaran MACIFAyant participé à un jeu dans le village de la Route du Rhum, j'ai gagné une place pour visiter le trimaran MACIF de 30m soit 40 tonnes qui a été préparé pour battre les records, les courses transocéaniques ou autour du monde. Il possède cinq winchs à colonnes pour commander les drisses de grand-voile ou de foc et les écoutes de grande voile et de foc. Le bateau est équipé de cinq foils (un par flotteur et un sur chaque safran)  pour lui permettre de voler et d’atteindre des vitesses impressionnantes (le bateau atteint 40 nœuds pour 20 nœuds de vent seulement). François Gabart, son skippeur est a l’abri dans une nacelle pour se protéger de la mer, il n'aime pas être mouillé tout le temps. A l’intérieur, on trouve le poste de commande et de pilotage avec tous les instruments de navigation. Grace au pilote automatique, il peut veiller sur son électronique et ses fichiers météo pour optimiser sa route et sa vitesse. Toutes les maneuvres sont faites grace à deux moulins à café à 4 vitesses qui commandent les winchs qui sont devant lui (Il ne tourne jamais le dos à la marche du bateau en manoeuvre). Pour éviter le chavirement, les écoutes de grand voile et de foc sont montées sur un vérin-largueur couplé à la centrale de navigation qui se déclenchera au-delà d'une certaine gite et permettra de soulager le bateau d'une partie de sa puissance.

*Giovani S.

Poste de commande

Foils

 

 

 

 

 

 

 

Carl CHIPOTEL (PEP Gwadloup)

Rencontre Carl ChipotelNous avons rencontré cet après-midi Carl Chipotel. Pompier de métier, il est engagé dans la Voile depuis quelques années. C'est un skippeur connue aux Antilles. Il va faire sa première Route du Rhum, mais ce ne sera pas sa première traversée, il a déjà réalisé deux mini-transats 6.50. Le bateau PEP Gwadloup a déjà participé deux fois à la Route du Rhum avec Philippe Fiston. Pour assurer sa consommation électrique, le bateau embarque une pile à combustible comme on a vu sur le bateau de Rodolphe Sepho ou sur Energy Observer ce matin. Cette année, Carl se lance dans la transat mythique, il s'est préparé physiquement et mentalement. Il pense même la parcourir en une quinzaine de jours. Il nous a conseillé pour notre avenir professionnel en nous encourageant. Il nous invite à : profiter de la ville de Saint-Malo et de l'ambiance de la Route du Rhum, rencontrer des personnes qui pourront nous montrer une voie professionnelle, être curieux et poser les bonnes questions.Carl et son préparateur

 *Michel D.

P_20181030_200017_vHDR_Auto

 

 

 

Bon anniversaire Olivier !